nov
01
Classé dans (Frontières) par Fabien le 01-11-2013
Connected Walls

Connected Walls

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un projet que je trouve vraiment très intéressant : Connected Walls

J’ai eu le plaisir de rencontrer Sébastien Wielemans de Grizzly films, le porteur de ce projet, lors du colloque « Frontières, Murs et sécurité » à Montréal (les 17 et 18 octobre 2013) auquel j’ai participé. J’y ai d’ailleurs rencontré beaucoup de chercheurs et personnes très intéressantes.

Peut-être que Grizzly films ne vous dit rien, mais en 2010 il avait réaliser un documentaire sur une des membres de la milice des Minutemen American Defense à la frontière Mexique / États-Unis. Il avait notamment suivi Shawna Forde le long de cette frontière. Or cette femme membre des Minutemen a été depuis inculpée du meurtre d’un homme (qu’elle soupçonnait de trafic de drogue) et de sa petite fille de 9 ans…

Un documentaire déjà très intéressant pour qui veut comprendre un peu mieux ce que sont les membres des milices américaines le long de cette frontière. Le documentaire est visible ici. Bref, déjà c’était un bon projet qui ne devrait pas être démenti par celui de connected Walls.

Connnected Walls : concrètement de quoi s’agit-il ?

Connected Walls est un projet documentaire visant à réaliser sur trois frontières emmurées, un film permettant de mettre en évidence la vie des populations de part et d’autre des murs qui sont érigés entre les peuples et les États. L’originalité du projet repose sur le principe de faire travailler ensemble deux réalisateurs, un de chaque côté d’un mur et de leur demander de réaliser tous les dix jours 5 minutes du documentaire avec le regard de l’un et de l’autre de chaque côté du mur.

Quels sont les murs où se déroule le projet ?

Trois zones sont ainsi proposées afin de servir de scène de la vie de tous les jours le long des Murs. Ces terrains sont  le Mur entre l’Espagne et le Maroc, celui entre Israël et la Cisjordanie et celui entre les États-Unis et le Mexique.

 

Renseignements : Encore à la recherche de réalisateurs pour compléter les équipes, vous pouvez postuler et avoir des renseignements sur la page facebook ou sur Twitter.

(à suivre….)

 

Pour celles et ceux qui le souhaitent, il est maintenant possible de télécharger l’intégralité de ma thèse sur « les asymétries frontalières. Essai de géographie sociale et politique sur les pratiques sociales et les rapports sociaux. Les cas États-Unis / Mexique, Espagne / Maroc, Israël / Liban / Palestine. »

Pour télécharger ma thèse rendez-vous sur le site géographie sociale et politique.

(Cliquer sur l'image pour accéder à la page de téléchargement de la thèse)
Couverture de la these Fabien Guillot - Asymétrie frontalières

Fabien Guillot – Les asymétries frontalières

Une version de cette thèse est également déposée sur le site TEL – Thèse en Ligne à cette adresse Thèse de Fabien Guillot sur TEL.

Bonne lecture pour les courageux.

Après plusieurs années de recherches non financées, où j’ai dû alterner les périodes d’emploi précaire et périodes de recherche, c’est avec plaisir que j’annonce enfin la soutenance de ma thèse de géographie. C’est un moment à part dans le parcours long et compliqué d’un cursus mené à bien malgré les obstacles qui n’ont pas manqué depuis toutes ces années… Lire la suite de cet article »

nov
08

Alors que les vingt ans de la chute du mur de Berlin sont fêtés par l’ensemble des médias et des partis politiques, chacun peut se réjouir à juste titre que soit tombé le mur de Berlin en 1989, symbole d’un monde coupé en deux. Pourtant, force est de constater que bien d’autres murs continuent d’être érigés, renforcés et acceptés par beaucoup en différents endroits du monde.

9 novembre 1989 : La chute du mur de Berlin - AFP/Gérard MALIE-STF

9 novembre 1989 : La chute du mur de Berlin - AFP/Gérard MALIE-STF

Ces murs enferment eux aussi des populations, interdisent l’accès libre à certains espaces, réduisent le champ de la mobilité et les possibilités de mouvements.  Cisjordanie, Gaza, Ceuta, Melilla, Chypre, le long de la frontière entre le Mexique et les États-Unis, mais aussi au milieu du désert du Sahara occidental, etc. tous ces exemples rappellent que le mur fait bel et bien partie de la réalité politique contemporaine. Hier existait le rideau de fer entre deux blocs – capitaliste et socialiste – aujourd’hui il demeure un rideau de fer contre les sud le long des frontières du sud des États-Unis, au sud de l’Europe par exemple. Lire la suite de cet article »

Dans son article paru le 18 février 2009, « L’écho d’un appel« ,  Sylvain Bourmeau, revient sur un appel paru dans les Inrockuptibles, le 18 février 2004 qui pointé du doigt, déjà, cette tendance à peine voilé qui consiste à stigmatiser les intellectuels ou ce qui s’y apparente. L’idée était, déjà, de dénoncer l’anti-intellectualisme d’État. En ces moments de lutte dans le monde de l’enseignement et de la recherche, dans les universités, il n’est en effet pas inutile de se remémorer ce texte qui avait alors recueilli plus de 100 000 signatures. Peut-être que ce texte permettra de comprendre que comme il y était écrit : « Loin de constituer un mouvement d’humeur corporatiste, ce sursaut des professions intellectuelles concerne l’ensemble de la société.« 

Lire la suite de cet article »

fév
05
Classé dans (Actualité) par Fabien le 05-02-2009

Dans la droite ligne de ce qu’on peut entendre ici où là depuis que les enseignants-chercheurs ont dit Stop et ce sont mis en grève, un retour commenté sur les propos du président N. Sarkozy permet de mesurer l’écart entre discours d’un président et réalité d’enseignant-chercheur dans les universités et les laboratoires de recherche… C’est consternant.

Lire la suite de cet article »