Guerre au Liban…


Israël s’engage dans un conflit face au Hezbollah et le Liban dans son ensemble est soumis à  une guerre ouverte…

Depuis le 13 juillet 2006, Israël bombarde le Liban afin de détruire le Hezbollah. Cependant ce sont les civils libanais et les infrastructure du Liban qui payent le plus lourd tribut à  cette guerre qui ne dit pas sont nom.

Le Hezbollah qui tire des roquettes sur les villes du nord d’Israël a également enlevé deux soldats de Tsahal et les retient prisonniers. Ce sont ces deux éléments qui déclenchent la réaction disproportionnée d’Israël envers le Liban…

La région du sud Liban est à  nouveau sous le feu comme l’ensemble du Liban. En réponse aux enlèvements de deux de ses soldats par le Hezbollah, Israël mène toute une série de raids et de bombardements en représaille sur l’ensemble du Liban. Officiellement, le but est de détruire le Hezbollah afin d’assurer la sécurité du nord d’Israël, mais sur le terrain, c’est l’ensemble du peuple libanais et l’ensemble des infrastructures du Liban qui sont tués, blessés et détruits.

20 juillet 2006 : le nombre de morts et de blessés est estimé à  plus de 600 libanais tués (dont 25 soldats de l’armée libanaise qui ne participent pas au conflit), des milliers de blessés et environ 600 000 déplacés qui fuient les bombardements. Israël dénombre de son côté 50 civils tués et 18 soldats ainsi que quelques dizaines de blessés. Les roquettes du Hezbollah continuent de s’abattre sur les villes du nord d’Israël. Les bombardements de l’armée israélienne eux continuent de détruire le Liban et de tuer une majorité de civils. Les casques bleus n’échappent pas aux tirs. 4 soldats de la FINUL ont été visés – délibérément ? – par l’artillerie et les chasseurs israéliens a proximité de Khiam alors qu’ils étaient dans leur poste d’observation.

30 juillet 2006 : Bombardement massif sur la ville de Qana (ou Cana). C’est un massacre, 54 civils libanais sont tués dont 37 enfants et plusieurs dizaines de blessés. La communauté internationale condamne, Israël présente ses « excuses et regrets » mais refuse toute idée de cessez-le-feu… Il y a en tout 750 civils libanais tués et plus de 2000 blessés.

Carte des offensives israéliennes au sud Liban – juillet 2006

Pendant ce temps le Hezbollah continue de représenter une menace pour la sécurité d’Israël et le Liban s’enfonce… Voici une carte du Liban sud des zones soumises aux bombardements et incursions terrestres de l’armée israélienne (aux environs du 30 juillet) pour s’attaquer aux combattants du Hezbollah qui harcellent le nord d’Israël. La région de Bent Jbeil que je connais bien pour y avoir mené des recherches de terrain constitue un des lieux de combat les plus rudes.

Pour aller plus loin…

– Quelques rappels historiques sur les relations entre Israël et le Liban pour aller plus loin.

– Une carte du Liban et Israël afin d’aider à  la localisation.



About Fabien

Géographe. Maître de conférences à l'Université de Caen Basse-Normandie.
Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.