Lettre de Gaza (3) : même les écoles de l’ONU sont des cibles…


Photo d'une enfant tué a Gaza

Une des nombreuses victimes de l'école de l'ONU bombardée, le 6 janvier 2009.

Depuis le début de la guerre à Gaza, je reçois les lettres d’amis palestiniens rencontrés là-bas dans ce beau pays lors de mes recherches ou encore en France, quand je les côtoyais à l’université. Certains habitent Gaza et subissent depuis plusieurs semaines cette guerre.  Chaque instant ils la ressentent dans leur chair et dans leur esprit. C’est notamment le cas de Salma.

Avec son accord, je vous propose de publier une série d’extraits des lettres où elle décrit ce qu’elle ressent : la peur, la crainte, l’impuissance, l’incompréhension, le sentiment d’abandon et d’injustice… Voilà quelques morceaux de ce quotidien sous les bombes où à chaque minute ou presque la vie peut s’arrêter, changer à jamais.  Ce sont ces lettres de Gaza qui sont autant de cris qui doivent annihiler les distances et faire prendre conscience à chacun où qu’il soit, quelles que soient ses valeurs et ses idées, que c’est une partie de l’humanité  qui meurt à Gaza…

La lettre d’aujourd’hui aborde l’un des moments les plus dramatique de cette guerre sans concession, le bombardement d’une école de l’ONU  de la ville de Jabaliya au nord de la bande de Gaza (carte de la bande de Gaza), où étaient réfugiés des civils palestiniens. Plus de 40 palestiniens, sans armes, surtout des femmes et des enfants sont tués par les tirs des chars israéliens. Déjà la veille, dans la ville de Chati (près de la ville de  Gaza), une autre école administrée par l’ONU avait été visée par les tirs de Tsahal.

GAZA, le 6 janvier 2009.

[…]

Je ne sais pas quoi dire aujourd’hui, je suis tellement déprimée de ce que s’est passé aujourd’hui. je vous ai dit dans mon dernier message que l’UNRWA a ouvert les portes de ses écoles à Gaza pour les familles dont les maisons ont été détruites et qui ne trouvent pas d’endroits où se protéger !! Mais aujourd’hui, mêmes ces écoles ne deviennent pas sûres et loin des bombardements. 3 écoles ont été bombardées, la plus grave est celle de Jabalya: 46 martyrs et plus que 50 blessés dont la plupart sont des enfants. Quel crime!!!!!!!

Une maison de 4 étages dans la ville de Gaza a été bombardée et détruite,  sur ses 35 habitants : 12 martyrs. La maison dont je vous ai parlée hier était dans le même quartier et les habitants étaient 100 (je vous ai écrit 30)!!

Aujourd’hui, 135 martyrs et plus que 100 blessés dans la bande de Gaza !!!  Les bombardements en ce moment continuent !! Pas de commentaire!!! je vais essayer de rester forte, courageuse et optimiste mais je ne sais pas si je vais pouvoir le faire !!
Ce midi, les israéliens ont jeté des bombes qui brulent dans toutes les rues de Gaza et sur quelques maisons !!! ça nous a fait peur surtout pour les enfants !!!
Aidez-moi, qu’est que je peux dire à Nour, ma nièce qui n’arrivent pas à croire qu’il y a des gens qui nous détestent et qui veulent nous tuer ? Qu’est-ce que je peux dire à Ahmed qui a peur pour son père qui n’est pas avec nous ?

[…]

Salma.


About Fabien

Géographe. Maître de conférences à l'Université de Caen Basse-Normandie.
Tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Lettre de Gaza (3) : même les écoles de l’ONU sont des cibles…

  1. tyty972 says:

    C’est insoutenable! Merci de nous faire savoir ce qui se passe réellement …Courage!

  2. Aurome says:

    La pauvre enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You must be logged in to post a
video comment.