1989-2009 : un mur tombe et d’autres s’élèvent

Alors que les vingt ans de la chute du mur de Berlin sont fêtés par l’ensemble des médias et des partis politiques, chacun peut se réjouir à juste titre que soit tombé le mur de Berlin en 1989, symbole d’un monde coupé en deux. Pourtant, force est de constater que bien d’autres murs continuent d’être érigés, renforcés et acceptés par beaucoup en différents endroits du monde.

9 novembre 1989 : La chute du mur de Berlin - AFP/Gérard MALIE-STF

9 novembre 1989 : La chute du mur de Berlin - AFP/Gérard MALIE-STF

Ces murs enferment eux aussi des populations, interdisent l’accès libre à certains espaces, réduisent le champ de la mobilité et les possibilités de mouvements.  Cisjordanie, Gaza, Ceuta, Melilla, Chypre, le long de la frontière entre le Mexique et les États-Unis, mais aussi au milieu du désert du Sahara occidental, etc. tous ces exemples rappellent que le mur fait bel et bien partie de la réalité politique contemporaine. Hier existait le rideau de fer entre deux blocs – capitaliste et socialiste – aujourd’hui il demeure un rideau de fer contre les sud le long des frontières du sud des États-Unis, au sud de l’Europe par exemple. Continue reading

Contre la guerre à l’intelligence : un appel toujours d’actualité

Dans son article paru le 18 février 2009, « L’écho d’un appel« ,  Sylvain Bourmeau, revient sur un appel paru dans les Inrockuptibles, le 18 février 2004 qui pointé du doigt, déjà, cette tendance à peine voilé qui consiste à stigmatiser les intellectuels ou ce qui s’y apparente. L’idée était, déjà, de dénoncer l’anti-intellectualisme d’État. En ces moments de lutte dans le monde de l’enseignement et de la recherche, dans les universités, il n’est en effet pas inutile de se remémorer ce texte qui avait alors recueilli plus de 100 000 signatures. Peut-être que ce texte permettra de comprendre que comme il y était écrit : « Loin de constituer un mouvement d’humeur corporatiste, ce sursaut des professions intellectuelles concerne l’ensemble de la société.« 

Continue reading

Discours de N. Sarkozy : quand on entend ça…

Dans la droite ligne de ce qu’on peut entendre ici où là depuis que les enseignants-chercheurs ont dit Stop et ce sont mis en grève, un retour commenté sur les propos du président N. Sarkozy permet de mesurer l’écart entre discours d’un président et réalité d’enseignant-chercheur dans les universités et les laboratoires de recherche… C’est consternant.

Continue reading

Enseignants-chercheurs en grève !

Cela faisait un moment que ça couvait (tout au moins autour de moi) et à force de pondre des réformes qui ne répondent pas aux besoins et aux attentes, à force de mépriser et de caricaturer, à force d’imposer une logique contraire aux missions de service public d’enseignement et de recherche, ça finit par un : Non ! Stop ! Basta ! ça suffit ! (pour rester polit…).

Après la LRU qui reste source de beaucoup de critiques, on a droit à la masterisation, à la réforme des statuts d’enseignants chercheurs, mais aussi au contrat doctoral, sans parler du reste : la bibliométrie chronique, les suppressions de postes, les réductions de financements de thèse (-225 allocations de recherche), ou réduction de post-doc (- 225 Post-doc CNRS), le démantèlement du CNRS, la mise en place de l’ANR…

Continue reading