Israël – Gaza : l’heure du bilan et des questions…

Maintenant que les armes se sont tues, quelle est la situation dans la bande de Gaza ? Quel bilan humain et matériel peut-on faire ? La guerre qu’a livré Tsahal à Gaza a commencé le 27 décembre 2008 et l’offensive s’est arrêtée le  le 18 janvier 2009. Après tous ces jours de combats et de bombardements, les chiffres avancées sont effrayants. Mais au-delà du bilan des chiffres, ce sont aussi et surtout les questions soulevées par cette guerre asymétrique qui doivent interpeller.

Continue reading

Guantanamo : Obama suspend les procédures

Sitôt entré en fonction lors d’une investiture historique, le président Barack Obama s’est mis au travail et sa première décision est de suspendre l’activité de la prison de Guantanamo, symbole des excès de la présidence Bush qu’il a promis de fermer dès que possible durant sa campagne.

Des prisonniers de Guantanamo

Des prisonniers de Guantanamo

Tout juste investi,  avant même de donner l’ordre de fermeture, Barack Obama a choisi de suspendre pendant 120 jours les procédures judiciaires d’exception devant les tribunaux de Guantanamo, portant un premier coup à ce système controversé créé en 2006 par le gouvernement de George W. Bush pour juger les suspects de terrorisme. L’administration de son prédécesseur, George W. Bush, avait en effet créé en 2006 ce système judiciaire d’exception pour juger les détenus de la prison. 21 prisonniers y sont actuellement inculpés parmi lesquels 14 ont été renvoyés devant un juge, sur 245 prisonniers environ qui seraient toujours retenus, selon le Pentagone.

La question qui demeure cependant c’est que vont devenir tous ces prisonniers qui sont officiellement inculpés de rien depuis  qu’ils sont enfermés. Nombre d’entre eux ne peuvent retourner dans leurs pays d’origine où ils risquent leur vie, des pays tels que le Pakistan ou la chine par exemple.

Cette décision qui n’est pas que symbolique prise par Barack Obama dès le premier jour de son mandat montre déjà une certaine rupture par rapport aux choix politiques de son prédécesseurs. La lutte contre le terrorisme peut et doit se faire dans le respect des droits de l’homme et des principes démocratiques.