Les échelles : une approche de la complexité en géographie sociale

Fabien Guillot - CRESO UMR 6590 - Université de Caen

La géographie sociale a pour principal objectif de comprendre et d’analyser les relations des sociétés entres elles et avec leurs espaces, produits dans le cadre de rapports sociaux. Cette problématique n’est pas sans représenter nombre de difficultés d’ordre épistémologique, théorique, méthodologique, pratique… La notion centrale de rapport constitue sans conteste l’une des composantes de la complexité en géographie, tant cette notion se décline sous de multiples aspects : rapports sociaux, rapports à l’espace (ou aux espaces), mise en rapport…
C’est au travers de la notion d’échelle, principalement spatiale, que sera abordée la question de la complexité. Ceci notamment en réfléchissant sur le terme et les jeux de langage qui l’accompagne, mais aussi sur les jeux d’échelle qui produisent ou donnent une impression de complexité. Plus précisément encore, il s’agira tant de revenir sur la notion d’échelle que de réfléchir sur leur articulation, sur leur mise en rapport, afin de rendre compte de la complexité des rapports sociaux, de la complexité du réel.

article publié dans
CADET Bernard, HERIN Robert (sous la direction de) : La complexité. Ses formes, ses traitements, ses effets. Numéro spécial des Cahiers de la M.R.S.H. de Caen, avril 2005, pp. 122 à 127, 471 pages





 





Fabien Guillot - Géographie sociale et politique - © 2005 - 2012
- AVERTISSEMENT -
Contact webmestre

Logo Géographie sociale et politique

>>> Site web indépendant hébergé par sivit <<<